Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un blason pour ma région !

Le logo du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon

En 2004, l'inénarable Georges Frêche, qui n'est pas une énormité près, s'était mis en tête de rebaptiser le Languedoc-Roussillon « Septimanie ». Laissons aux historiens le soin de juger la pertinence de cette invention, l'initiative ne fut que de courte durée car elle se heurta au rejet unanime des habitants de la région et de l'Etat, car on ne rebaptise pas comme ça une collectivité territoriale sur un coup de tête.

Cette anecdote est révélatrice de l'influence que peuvent avoir les lubies de quelques élus sur l'identité visuelle d'une région, au mépris de toute concertation (sans compter les fonds publics dilapidés).

 



De la Septimanie, il reste l'actuel logo du Conseil Régional, un soleil stylisé composé de sept petits soleils réunis (sept pour Septimanie, sans doute, vue que la région ne compte que cinq départements). L'ensemble prend une forme hexagonale, sans doute pour évoquer le caractère français de la région. Les couleurs jaune et rouge se réfèrent sans doute aux couleurs occitanes et catalanes. Quant au blanc, mystère.

 

On a vu pire comme logo, mais on se demande pourquoi la croix occitane, pourtant emblématique du Pays d'Oc et qui était présente sur le logo précédent, a disparu, de même que les bandes rouges et jaunes caractéristiques de la Catalogne.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Aze 02/02/2016 21:53

Originement ce sont les signes du comté de Barcelone puis de l'Aragon, non de la Catalogne !

ABEL 22/11/2012 22:05

description partielle du logo...
Question : pourquoi Georges Frèche tenait-il à faire figurer l'étoile de David dans ce logo ?

charles 21/07/2010 12:49


Languedocien d'origine et vivant toujours dans ma région je suis tout à fait d'accord pour supprimer le logo de frêche et revenir à un blason historique.
Concernant la deuxième proposition, je trouve la division du blason non nécessaire. Il est vrai que le blason du languedoc ressemble à celui de midi-pyrénées de part l'histoire occitane commune
mais s'ils sont ressemblant, ils n'en restent pas moins différents aussi mettre la moitié du blason aux couleurs catalane m'apparaît un peu exagéré car la catalogne ne forme qu'une partie
restreinte de languedoc-roussillon.
Le premier est le plus ressemblant avec la version historique.


- Nico - 10/02/2010 20:47


En ce qui concerne l'adoption du nom Septimanie, je ne pense guère qu'il s'agisse d'une lubie. C'est plus une recherche d'identité plus forte en allant chercher dans l'histoire de cette région
géographique de la France. Effectivement, une région gauloise au Ve siècle ayant quasiment les mêmes frontières que l'actuelle Languedoc-Rousillon s'appelait... la Septimanie
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Septimanie). Donc, pour ma part, je ne trouve pas cette démarche farfelue, de plus que le 'vrai' Languedoc est étendu bien au-delà de l'actuelle région.
Cependant, j'avoue que je déplore également l'abandon de la croix occitane dans le logo du Languedoc-Roussillon.
- un ancien régional nostalgique -


Herald 17/02/2010 09:34


On peut discuter, en effet, de la pertinence historique d'une telle dénomination. Sur le fond et en tant que professionnel de la communication, je ne vois pas l'intérêt de remplacer un nom connu et
bien identifié par un nom que seuls quelques érudits connaissent. Remarquez, cela donne du boulot aux agences de pub pour faire connaître le nouveau nom à grands frais pour le contribuable.

Ce qui est farfelu de mon point de vue, c'est l'idée que du simple fait de l'humeur du Prince, on rebaptise une collectivité. Certains départements ont changé de nom par le passé (ex: Côtes du Nord
pour Côte d'Armor, Charente Inférieure pour Charente Maritime,...) parce que les noms précédents pouvaient avoir une image négative. Mais cela s'est fait dans les règles au terme d'une procédure
initiée par les élus et validée par l'Etat. Pas par oukaze.

Et on se demande en plus en quoi Languedoc-Roussillon pose problème. Mais tout cela est de l'histoire ancienne...